Football, un sport malhonnête, violent et cupide

Le football, un beau sport devenu…

un sport d’argent, un sport violent, un sport antisportif.

 

Le football, un sport d’argent

Ø      Dès la 4e provinciale, la division la plus basse, des joueurs sont payés et ruinent les petits clubs.

Ø      On réclame des entrées de 1,50 € pour pouvoir regarder ses enfants de 5 ans jouer au football.

Ø      L’union belge réclame une partie des entrées perçues durant TOUS les matchs !

Le football, un sport violent

Ø      Quels sont les joueurs qui peuvent prétendre ne jamais avoir été blessé à cause d’un contact ? Très peu.

Ø      Les tacles, les poussées, les tirages de maillot, les coups de coude, les pieds en avant, les pieds en l’air, les insultes et crachats entre joueurs ; autant de fautes très fréquentes et pas toujours sanctionnées.

Ø      Le insultes, le racisme, les bagarres sont fréquents sur les gradins et à l’extérieur des stades.

Regardez les bras de ces joueurs.

Le foot est devenu du judo, où le jeu des bras est malheureusement tout aussi important que le jeu des pieds.

 

D’autres photos ici : https://sites.google.com/site/photojudofoot/

 

Le football, un sport malhonnête (antisportif)

Ø      Le ballon sort, les joueurs des deux équipes lèvent la main et réclament la sortie (en sachant très bien que le ballon n’est pas à eux).

Ø      Un attaquant qui bouscule avant de marquer, qui marque de la main et qui saute de joie d’avoir marqué ! C’est scandaleux, cela se passe sous les yeux des caméras et des spectateurs et personne ne réagit, ne sanctionne le joueur.

Ø      Un attaquant part seul au but, et on trouve normal que le défenseur le fauche pour l’empêcher de marquer. On appelle cela « la faute nécessaire ».  Alors qu’il s’agit d’une faute antisportive.

 

Conclusion 

Mes deux enfants jouent au football depuis deux ans en diablotins.  À ce niveau, le football est un beau sport : pas de fautes (volontaires), sportivité des joueurs et entraineurs (lors des sorties de ballon par exemple), absence de compétition (la plupart du temps), pas de joueurs payés (mais des entrées qui deviennent payantes).

J’espère que cet esprit de diablotins pourra se répandre pour l’ensemble des divisions de football.

Sans amélioration, j’essaierai que mes enfants se tournent vers un autre sport plus sportif, moins cupide, plus sain, plus pacifique, moins dangereux, moins violent.

 

Bruno Dobbelstein

 

VN:F [1.9.22_1171]
EVALUEZ CET ARTICLE
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *