Soyons universels !

 

Constat : l’apterrepartenance à un groupe, un club, un parti, une communauté, une religion, une province, un pays provoque souvent la haine, le mépris et la discorde entre les êtres humains (qui ne font pas partie du même « groupe »).

Exemples :

1) Certains, parfois beaucoup de supporters de club de foot détestent, insultent, se moquent, attaquent parfois physiquement d’autres supporters d’autres clubs et inversement (Andelecht-Standard).

2) Les musulmans et les chrétiens se disputent dans beaucoup d’endroits du monde.

3) Certains Belges ne supportent pas les Français et inversement.

4) Beaucoup de socialistes n’aiment pas les libéraux, et inversement.

 

Or, toutes ces frontières, tous ces « classements » ont été fabriqués par l’homme, mais n’existent pas réellement dans la nature.

Nous sommes en réalité tous des êtres humains à la fois différents et semblables.

Les frontières et les nationalités ne devraient donc pas exister car elles ne servent qu’à séparer, qu’à entretenir une haine envers les autres. Je ne me sens donc pas Belge, mais bien être humain de la planète Terre.

Se battre pour des frontières n’a pas de sens.

Se battre pour la paix, contre la violence, contre la pollution, contre la pauvreté, pour la justice, pour la liberté, pour la démocratie, pour le respect… a beaucoup de sens !

Les guerres 14-18 et 40-45 ne sont donc pas des guerres de frontières (pour la patrie), mais bien des guerres pour la paix, la liberté et la démocratie.

 

 

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
EVALUEZ CET ARTICLE
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *