Sens de l’effort. Comment le développer ?

 

Comment développe-t-on les sens de l’effort ?

Ma définition : Le sens de l’effort est la capacité à fournir l’énergie, le travail « non plaisant »  nécessaire pour atteindre ses objectifs.

Toute action est motivée.  À quel moment cette action peut-elle être considérée comme un effort ?

À partir du moment où elle ne procure pas de plaisir immédiat.

Les différentes sortes d’efforts et de sens de l’effort.

Une personne peut très bien produire un effort énorme pour  réussir un pari et ne produire aucun effort pour réaliser son devoir scolaire.

Cette personne a-t-elle le sens de l’effort ? Oui dans certains cas et non dans d’autres cas.

Et c’est pour cette raison qu’il existe plusieurs sens de l’effort selon la motivation et l’objectif à atteindre.

Types de sens de l’effort Exemples
1) Le sens de l’effort par obligation, pour ne pas recevoir de punition. L’effort pour obéir à son patron, pour ne pas être sanctionné.
2) Le sens de l’effort pour obtenir une récompense, des points, de l’argent. Si tu as un beau bulletin, tu recevras une bicyclette.
3) Le sens de l’effort par fierté, pour son image, pour le regard des autres, pour éviter la moquerie. Je vais m’entrainer pour leur montrer de quoi je suis capable.
4) Le sens de l’effort pour faire plaisir à quelqu’un. Laver la vaisselle pour faire plaisir à ses parents.
5) Le sens de l’effort fonctionnel, par utilité. Lire un mode d’emploi pour faire fonctionner un appareil.
6) Le sens de l’effort par défi, pour une fierté personnelle, pour se valoriser. Suis-je capable de résoudre ce problème ? Oui, je veux y arriver.
7) Le sens de l’effort pour apprendre, pour progresser, par curiosité. J’ai envie d’apprendre à tricoter.

Les sens de l’effort 1, 2 et 3 sont moins nobles mais souvent nécessaires pour vivre en société.  Ils résultent d’une motivation externe.

Les sens de l’effort 5, 6 et 7 sont encore plus importants.  Ils proviennent d’une motivation interne et provoquent un plaisir intérieur plus important et plus long.  Ce sont ces derniers « sens de l’effort » qu’il faut, à mon sens, développer chez l’enfant.

 

La confiance en soi est un facteur déterminant pour produire des efforts.

Se sentir capable de réussir est une condition indispensable.

Le sens de l’effort se développe lorsqu’à la fin du travail, la personne éprouve un plaisir intense.  Lorsqu’elle aura pris conscience du bonheur qui peut suivre l’effort, celle-ci n’hésitera pas, la prochaine fois,  à fournir l’énergie nécessaire pour atteindre ce plaisir.

Réflexion commencée en 1996 pour mon travail de fin d’études

« Quels devoirs développent quels sens de l’effort ? ».

VN:F [1.9.22_1171]
EVALUEZ CET ARTICLE
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *