Pour qu’il y ait moins de pédophiles, intéressons-nous aux causes !

 Pour « enrayer » la pédophilie, intéressons-nous à ses causes.

Trop souvent, les médias ne parlent que des abus commis, des manières de sanctionner et des manières de réagir.

Même s’il est important de soigner et d’enfermer les abuseurs pour protéger la société, il est encore plus important de s’attaquer aux causes de ces déviances.

On aura beau enfermer les pédophiles, de nouveaux se formeront, se construiront involontairement si l’on ne soigne pas la racine du mal.

Mais comment en arrivent-ils à un tel comportement ?

Je n’ai entendu qu’une seule fois la réponse, preuve que l’on ne cherche pas assez du côté des causes.

Un psychiatre a expliqué un jour, lors d’un débat télévisé, que la pédophilie provenait de l’interdiction (de l’inexistence) des jeux sexuels chez l’enfant.

Ces jeux sexuels, souvent tabous chez beaucoup de parents, doivent être autorisés mais pas dans n’importe quelle condition : l’enfant doit comprendre que « ces jeux » doivent se dérouler dans le respect de l’autre et discrètement.

Voilà donc probablement une cause mais pas exclusive de la pédophilie.

D’autres paramètres entrent aussi en considération :

le manque de limites,

le manque de respect,

l’égoïsme,

Cette réflexion a été écrite dans le but d’informer les parents et de protéger les générations futures d’enfants contre, non seulement la possibilité d’être abusés mais aussi, la possibilité de devenir abuseurs.

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
EVALUEZ CET ARTICLE
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *