Les certitudes rendent aveugles

 

Être persuadé à 100 %, c’est fermer la porte à d’autres avis, c’est ne pas entendre ce que l’autre dit, c’est ne plus envisager d’autres solutions.

Je propose donc que l’on soit persuadé au maximum à 95 % de la justesse des actions que l’on entreprend ou de ses affirmations afin de rester ouvert à d’autres actions, à d’autres points de vue, à d’autres solutions.

Cette réflexion m’est venue à l’esprit lorsque suite à la réflexion ci-dessous, une personne m’a répondu avec certitude qu’il était persuadé que Dieu n’existait pas.

Réflexion émise le 12-04-2005 :

« Qui peut affirmer avec certitude que Dieu existe ou n’existe pas ?  Personne.

Nous sommes donc tous des agnostiques, des personnes qui ne savent pas.
Les athées ont donc l’intuition que Dieu n’existe pas.
Les croyants ont l’intuition que Dieu existe.
Mais toutes ces personnes ne devraient-elles pas se revendiquer tout humblement « agnostiques » ?« 

Réponse de la personne :

« Non.

Les athées sont persuadés que Dieu n’existe pas. S’en référant à leur raison, ils n’ont trouvé aucune preuve de l’existence d’un être supérieur.

Les croyants sont persuadés que Dieu existe. C’est un acte de foi.

L’agnosticisme, c’est autre chose.

Pour moi, ceux qui ont l’intuition que Dieu n’existe pas sont des athées « mous ». De même, ceux qui ont l’intuition que Dieu existe sont des croyants « mous ». Ces deux catégories existent de plus en plus, me semble-t-il.« 

 

 

Autres exemples :

 

1) Lors de l’accouchement de ma femme, je demande à l’infirmière si c’est normal qu’aucune goutte ne tombe du « baxter ».  Avec une grande assurance, elle me dit que tout est en ordre et qu’elle connait son métier.  Une heure après, je repose la question à une autre infirmière qui constate effectivement une anomalie.  Cette erreur a failli causé la perte de notre premier enfant.  La procédure progressive n’avait pas été respectée et le coeur de notre bébé s’emballait dangereusement.

 

2) Je vais chez un médecin pour un problème de dos.  On me prescrit des anti-inflammatoires.  Sans resultat.

Je vais chez un osthéopathe spécial qui me dit AVEC CERTITUDE que cela vient de l’estomac « noué de nervosité ». Sans résultat.

Je vais chez un acuponcteur qui me dit AVEC CERTITUDE que cela vient du foie. Sans résultat.

Je fais une prise de sang.  Je n’ai aucune inflammation, aucun problème d’estomac ou de foie.  Ce semble être une problème mécanique.

 

3) J’installe une pompe à chaleur.  Je remarque des anomalies dans le devis (problème de référence).  On me dit « Faites-nous confiance ».  Après vérification, le devis ne mentionnait pas les bons appareils.

Je remarque une anomalie dans le fonctionnement de la résistance électrique.  On me répond encore « Vous n’avez pas confiance ?  Nous sommes experts ! ».  Après 2 à 3 interventions, le problème est toujours présent.  En lisant le mode d’emploi, j’arrive finalement à trouver l’origine du problème et à le résoudre.

 

Bref, je me méfie personnes qui sont trop sûres d’elles, qui ne se remettent jamais en question, qui pensent qu’elles s’y connaissent mieux et n’écoutent même pas les remarques.

Bruno Dobbelstein

VN:F [1.9.22_1171]
EVALUEZ CET ARTICLE
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *