Arguments pour et contre la foi

Yves-Gomezée, le 17 octobre 2003

 (Réflexion écrite suite à la visite de deux missionnaires dans l’école.)

Dieu existe-t-il ? Faut-il croire aux écrits de la Bible ?

Les questions, les arguments qui font douter :

  • Les miracles ont-ils réellement existé ? (Je ne vois aucune intervention de Dieu autour de moi, comme des miracles)
  • Si Dieu est à l’origine du monde, pourquoi existe-t-il autant de religions différentes, de dieux différents ?
  • Si Dieu est à l’origine du monde, pourquoi aurait-il attendu des millions d’années (c’est énorme) avant de « créer » l’homme ?
  • Pourquoi détiendrions-nous la vérité avec notre Bible ?  Pourquoi devrions-nous croire aux écrits de notre Bible alors que des milliards de personnes croient en d’autres écrits, en d’autres dieux ?
  • Les religions sont à l’origine de beaucoup d’intolérance, de guerres, de morts (ex: Israël, Irlande)
  • Pourquoi Dieu interviendrait suite aux prières de certaines personnes et n’intervient pas suite aux prières d’autres personnes ?
  • Aucun mort n’est revenu sur terre (mis à part Jésus, il y a 2000 ans d’après certaines personnes).  Y a-t-il réellement quelque chose après la mort ?
  • La religion peut être dangereuse, peut être utilisée pour manipuler les gens, pour calmer les pauvres, pour justifier une guerre.
  • Les écrits ont tellement été changés, manipulés, interprétés pour communiquer un message bien précis et voulu par l’auteur.
  • Les textes de l’ancien Testament sont tirés par les cheveux, ont été écrits pour et par des personnes de l’époque très ignorantes et naïves.  Les auteurs de cette époque eux-mêmes ignoraient que la Terre est ronde, que le soleil est une étoile parmi d’autres, que la pluie provient des nuages, que le brouillard est un nuage,…

Ces personnes ont naturellement cherché des explications à ce qui les entourait.

  • Certains chrétiens et religieux sont tellement hypocrites, n’appliquent pas du tout dans leur vie de tous les jours ce que demandent Dieu et Jésus qu’ils font fuir les croyants et pratiquants potentiels.  L’intolérance de certains religieux vis-à-vis de l’incroyance est aussi invitation à douter de Dieu.
  • On peut croire en l’amour, vivre dans l’amour, sans croire en Dieu (mais c’est plus difficile).
  • Les personnes, les foules sont manipulables.  Exemple : les millions de personnes qui ont écouté Hitler, les millions de personnes qui écoutent et feraient n’importe quoi pour des dictateurs, des charlatans, leurs idoles musicaux, des gourous,…
  • Beaucoup de personnes doutent en disant : « Si Dieu existe, pourquoi y a-t-il autant de souffrance sur la terre ? » À cela, j’ai trouvé une réponse assez simple : c’est l’homme qui est responsable de cette souffrance; l’homme a le pouvoir et la capacité de nourrir et de guérir tous les habitants de la terre mais il ne semble pas être déterminé à partager ses richesses.  Dieu nous laisse libre de choisir l’amour ou le mal.  Dieu n’intervient pas sur la terre (d’après moi).

 

Les arguments, les questions, les constatations qui font croire :

  • La nature est tellement bien faite, complexe et belle qu’elle a certainement une raison d’être.
  • Pourquoi vit-on ? À quoi cela sert-il de vivre ? Pourquoi sommes-nous sur la Terre ?
  • Les personnes convaincue et pratiquant la religion à 100 % semblent toujours très heureuses et épanouies, comme si elles avaient trouvé un bonheur qui dure, un bonheur permanent.
  • Pourquoi tant de personnes consacrent-elles toute leur vie à de fausses croyances. (Réponse : beaucoup de personnes ont également consacré leur « vie » aux discours d’Hitler)
  • Certaines personnes ont assisté à des miracles ou ont bénéficié de miracles (des phénomènes inexpliqués scientifiquement).
  • Dans notre vie, certaines coïncidences font très bien les choses.  Serait-ce une volonté, une intervention de Dieu ?
  • Le partage, le pardon, le don de soi, l’entraide, l’amour, toutes les valeurs prônées par Jésus procurent du bonheur.  Serait-ce le secret, le mystère de la vie, du bonheur ?
  • L’argent, le pouvoir, le sexe, la drogue ne sont que des plaisirs éphémères et n’apportent pas un réel bonheur durable.
  • Dieu serait, d’après moi, l’esprit d’amour, une force qui se trouve à l’intérieur de chacun.  Satan, lui, serait la force du mal.  L’homme est donc libre d’écouter  le mal ou l’amour qui est en lui. Dieu et Satan influenceraient donc les hommes dans leurs agissements selon qu’ils choisissent d’écouter l’un ou l’autre.

 

Suite à la visite et à l’écoute des deux missionnaires, je me suis construit une définition de la foi. 

La foi, c’est avoir une réponse à tous les mystères de la vie.

 La particularité, le point commun des croyants convaincus (moines, prêtres, missionnaires, sœurs,…) réside dans leur manière de répondre à toutes les questions.

Tout est « logique » dans leur tête.  Tout a un sens.

 Exemple de réponse (qui m’a marquée) :

La traversée de la mer par Moïse = un tremblement de terre qui a asséché la mer pendant 8h = phénomène scientifique « normal » = Dieu a provoqué la coïncidence de l’évènement.

VN:F [1.9.22_1171]
EVALUEZ CET ARTICLE
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *