Notre cerveau nous pousse à détruire la planète !

Résumé de l’interview par RFi  de Sébastien Bohler, auteur de Le bug humain, et si mieux connaître notre cerveau permettait de sauver la planète ? chez Robert Laffont.

Interview visible ici : http://www.rfi.fr/emission/20190207-cerveau-detruire-planete-dopamine-bohler-bug-humain?fbclid=IwAR3zkdlo5YjKf6tbP9t-SMIvFXPelDepC8uy7J3rYcZ8-qe6aOa5okPRvVA

 

 

Il répond à 5 besoins reptiliens (incontrôlés) renforcés par la dopamine (qui donne du plaisir) :

  1. Besoin de manger

    • Conséquence : obésité, mortalité dû à la suralimentation
  2. Besoin de sexe

    • Conséquence : vidéo pornographique sur internet en croissance
  3. Besoin de dominer nos semblables, d’avoir un statut social, d’être valorisé

    • Conséquence : recherche « like » sur Facebook, recherche de vêtements de marques, de voitures de luxes,…
  4. Besoin de capter des informations

    • Conséquence : on est constamment sur internet, sur son smartphone pour avoir de nouvelles informations, chaine d’infos continues, emails,
  5. Besoin de faire le moins d’effort possible, besoin de confort

    • Conséquence : domotique, recherche de la facilité, d’un appareil qui le fera à notre place,…

 

 Deux problèmes de ces neurones reptiliens :

  • On s’habitue à ce que l’on a, on a toujours besoin d’une dose supplémentaire de dopamine par rapport à ce qu’on fait déjà, ce que l’on a déjà.

  • Le cerveau n’a pas la notion du temps. La cerveau est guidé par la dopamine, la recherche du plaisir immédiat.

 

Il existe des solutions à ces besoins primaires :

  • Être conscient du problème
  • Changer de normes sociales
VN:F [1.9.22_1171]
EVALUEZ CET ARTICLE
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *