Dieu n’est pas… Dieu est….

À tous ceux qui ne croient plus (pas) en Dieu

parce qu’ils en ont une fausse image, représentation.  

(Rappel : ce que vous allez lire n’est qu’une opinion personnelle qui ne prétend pas être la vérité absolue.)

 

Après avoir douté, rejeté « Dieu », je me suis construit une représentation, une image cohérente avec la vie (et peut-être la Bible).

Dieu ce n’est pas :

– Quelqu’un qui nous aide à gagner un match de football quand on le lui demande;

– Quelqu’un qui nous protège des accidents, des malheurs,…

– Quelqu’un qui empêche la souffrance, la torture, la mort, la guerre, …

– Quelqu’un que l’on prie pour avoir du soleil, pour qu’il guérisse une personne cancéreuse,…

– …

Et c’est à cause de toutes ces fausses représentations que beaucoup de personnes ne croient plus.

Dieu, c’est l’AMOUR, l’esprit d’Amour qui se trouve dans le cœur de chaque être humain.

 

Croire en Dieu, c’est croire en l’Amour, en la force de l’Amour pour vaincre une autre force, un autre esprit présent dans chaque homme : le mal.

C’est parce que le mot « Dieu » a été utilisé abusivement et qu’il véhicule aujourd’hui de fausses idées que je pense qu’il faudrait remplacer ce mot par « Amour ».

L’Amour comprend toutes les valeurs montrées par Jésus et d’autres : le partage, le pardon, l’amitié, le respect, l’écoute, l’aide, l’honnêteté, le don de soi,…

Le mal, lui, comprend : la haine, la vengeance, la violence, la moquerie, l’égoïsme, le mensonge, la tricherie, le vol, la rancune,…

Chaque homme doit donc choisir le chemin qu’il va suivre. Va-t-il écouter l’Amour ou le mal qui se trouve en lui ?

Et c’est ici que la prière intervient. Celle-ci fait réfléchir la personne sur le choix qu’elle va prendre pour agir dans le futur.

Cette prière peut demander à l’esprit d’Amour qu’il nous aide à ne pas écouter le mal.

Et c’est là que prend le sens de la prière. (Rappel : ceci n’est qu’une opinion personnelle qui ne prétend pas être la vérité absolue.)

Jésus, lui, est la personnification de l’Amour et est venu tout d’abord contredire les fausses croyances juives (la maladie = punition de Dieu; rejet des malades, des pécheurs, des pauvres).

Il nous a en même temps montré le vrai visage de l’Amour et donné le sens de la vie.

D’autres personnes comme l’abbé Pierre, mère Thérésa, les Saints … représentent la force de l’Amour.

Si la torture, la guerre, la mort,… existent sur la Terre, c’est à cause des hommes qui décident d’écouter l’esprit du mal qui est en eux. L’Amour (Dieu) n’est donc pas responsable des malheurs.

Questions importantes

Pourquoi vit-on ? Pour améliorer la vie, le monde.

Pourquoi meurt-on ? Parce qu’il y a une deuxième vie (la principale), celle de l’âme qui est éternelle.

Pourquoi croire en l’esprit d’Amour ? Pour que l’Amour soit notre ligne de conduite afin de rendre le monde meilleur. Parce que c’est lui qui nous fera vivre après la mort biologique.                         

 Bruno Dobbelstein

 

(Cette réflexion a été envoyée au Cardinal Godfried Danneels le 3 avril 1999.  Celui m’a répondu que « mes réflexions paraissaient parfaitement « orthodoxes » (conformes à la vérité). Il ajoute toutefois :

– que le mot « amour » lui-même est parfois mal employé;

– que le centre de la religion chrétienne est la personne du Christ mort et ressuscité pour nous,…

– que, quel que soit le nom qu’on donne à Dieu, Il reste un mystère insondable que seule la foi peut approcher. »

J’ai écrit la réflexion ci-dessus en 1999.  Depuis, ma foi a évolué.  Aujourd’hui (2010), je ne sais pas, je suis agnostique.  Je ne peux ni affirmer qu’il existe, ni affirme qu’il n’existe pas.

VN:F [1.9.22_1171]
EVALUEZ CET ARTICLE
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *