7 raisons contre les casses-vitesse (trop hauts)

Récemment, un nouveau dos d’âne vient d’être installer à Fairoul suite à la demande d’un particulier.

Voici les raisons pour lesquelles, je m’oppose à ce dos d’âne :

1) Tout le monde en voudrait un devant chez soi.
Tout le monde a envie que les automobilistes roulent lentement devant chez soi.  Ce n’est pas une raison pour en installer un devant chaque maison.
On ne peut pas satisfaire les envies de quelques particuliers au détriment de la majorité des automobilistes.
Et si on satisfait les désirs de certains particuliers, il faut le faire pour tout le monde.
(J’en profite pour vous demander si vous pouvez en mettre un devant chez moi car certaines personnes roulent très vite et j’ai 3 jeunes enfants ?)

2) On ne ralentit qu’à cet endroit. 
Le dos d’âne n’empêche pas les automobilistes de rouler vite avant et après l’obstacle.
Il n’est efficace que pour 50 m.
Si on veut faire ralentir les automobilistes, il faut en installer tous les 100 m.

3) Non respect des limitations de vitesse.
Alors que l’on est autorisé à rouler à 50 km/h, le dos d’âne (de Fairoul) oblige les automobilistes à ne pas dépasser 25 km/h sous peine d’abimer son véhicule.
Le dos d’âne ne respecte donc pas les limitations autorisées.

4) Casse-voiture
Les dos d’âne sont des casses-voitures, des casses-amortisseurs pour les automobilistes qui roulent légalement à 40 km/h par exemple.
C’est d’ailleurs pour cette raison que le législateur interdit les dos d’âne de plus de 10 cm de dénivellation.  Je ne sais pas si le dos d’âne de Fairoul respecte cette hauteur.
D’après la lenteur à laquelle on doit le prendre, j’en doute.

5) Pollution
Conséquence minime mais à souligner, la surconsommation et donc la pollution qu’occasionne un freinage et une accélération supplémentaire plutôt qu’une conduite fluide et régulière.

6) Désagréable pour les automobilistes

Ces freinages, accélérations, et secousses sont très désagréables pour les automobilistes.

7) Routes suffisamment bosselées.
Les routes wallonnes sont suffisamment bosselées et trouées pour ne pas encore ajouter des bosses volontairement.
Il suffit alors de ne pas réparer les routes et on aura des ralentisseurs naturels et gratuits.

Sous certaines conditions, je serais d’accord d’autoriser des dos d’âne :
1) Lorsque la demande provient d’au moins 10 à 20  personnes (et pas d’un particulier seul !)
2) Lorsque le dos d’âne est « doux » et autorise l’automobiliste à rouler à la vitesse légale sans devoir freiner exagérément.
Si la limitation est de 50 km/h, il faut que le dos d’âne « pénalise » les conducteurs qui roulent au-dessus de cette vitesse, et pas les autres.

Merci pour votre attention.

Bruno Dobbelstein
18 juillet 2011

n°122

VN:F [1.9.22_1171]
EVALUEZ CET ARTICLE
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *